01.04.13 - Design

Rayn

 « Avant tout est poésie. Une des formes les plus universelles, fertiles, est le surréalisme, exprimé souvent par des impossibilités, des paradoxes. Je me suis servi de cette poésie surréaliste  pour exprimer l’oubli de la frontière entre le dedans et le dehors, que l’on puisse imaginer un jardin, une terrasse, comme le salon d’une maison à qui on aurait enlevé le plafond pour le remplacer par le ciel, à qui on aurait enlever les murs pour les remplacer par les arbres, à qui on aurait enlever le tapis pour le remplacer par de l’herbe. Seuls resteraient quelques meubles dont un canapé iconique, intemporel et confortable. Le Play in The Rain, dont la gamme de couleur peut, par sa discrétion, se fondre dans le paysage ou par sa vivacité, créer une autre surprise fertile. »  Ph.S