01.07.19 - Architecture

Ma Cocotte aux Halles, Paris

Après Ma Cocotte aux Puces, l’élégante décontraction de Ma Cocotte aux Halles crée une atmosphère chaleureuse et bienveillante. Parquet en bois animé de tapis peints en trompe l’œil. Ciel d’osier composé d’une myriade d’abat-jours « panier ». Cuisine ouverte bordée d’un comptoir où s’attabler. Table d’hôtes haute et démesurée. L’œil s’y balade amusé, à la recherche des jeux mentaux, des surprises fertiles disséminés. C’est ouvertement accueillant. Pour un verre improvisé, un repas sur le pouce ou une fringale de 16 heures. Seul, à douze, voire à vingt… 

« Ma Cocotte au Marché Paul Bert avec son bol de soupe est un refuge au milieu d’une cité folle et miniature qu’est un marché aux puces.

Ma Cocotte aux Halles sera toujours un refuge, une île, une cuisine, le même bol de soupe mais au milieu d’une vraie cité aux autres règles du jeu. Courrez, courrez, Ma Cocotte toujours vous protégera. » Philippe Starck