25.05.21 - Architecture

La Co(o)rniche, vivre en harmonie avec la nature toute l'année

LA CO(O)RNICHE,

VIVRE EN HARMONIE AVEC LA NATURE TOUTE L’ANNÉE


La Co(o)rniche. Une cabane de pécheur qui existe depuis toujours, posée sur la Dune qui surplombe le Bassin et dans laquelle Philippe Starck a imaginé un restaurant élégant et chaleureux, où se retrouver - été comme hiver - en amoureux, en famille et entre amis.

 

Pour célébrer les dix ans de La Co(o)rniche, le restaurant fait peau neuve. Ce n’est pas une transformation, ni même une invention, mais simplement une évolution de ce lieu magique devenu une icône et auquel tout le monde est très attaché.

 

« C’est toujours la même Co(o)rniche, toujours à l’os, toujours aussi simple et bienveillante mais plus confortable et sophistiquée. C’est toujours une cabane sur la dune en face de la mer qui existe avant tout grâce à l’âme des personnes qui l’habitent, celle de la famille Techouyeres. » Ph.S

 

La Co(o)rniche vit au rythme du Bassin et de ses saisons, en symbiose avec la Nature dans ce qu’elle a de plus fort, de plus agréable et de plus dur aussi.

Dans le restaurant, repensé pour vivre cette Nature puissante tout au long de l’année, Philippe Starck a créé une ambiance chaleureuse, plus intime qui invite à l’intérieur bois bruts, cuirs naturels et tissus élégants. Des colonnes aux céramiques jaunes éclatantes illuminent la pièce. Les murs et parquets – autrefois en bois peint en blanc – se parent aujourd’hui de Red Cedar, un bois aux tons chauds que l’on retrouve également dans l’ensemble de nouveau mobilier. Certaines chaises et fauteuils vigoureux à l’assise faite de crin résistant, comme les vestiges de l’ancienne cabane de pécheur, contrastent avec les collections d’objets et de souvenirs précieux et raffinés posés déca-delà au gré des retours de voyages, des arrivées et des visites. Au plafond, une fresque de l’artiste Ara Starck, tel un art pariétal moderne redécouvert, poursuit la narration de l’histoire extraordinaire du lieu en révélant un univers marin fantasmagorique. « Ces toiles sont un écho à la vibration magique qu’émet la Co(o)rniche. Une résonance de la puissance naturelle des perspectives du haut de la dune. Une évocation du rapport qui existe avec la nature dans un lieu où les échelles et les dimensions sont extraordinaires et hors normes. » Ara Starck

 

 

« La Co(o)rniche est un émerveillement, une stupéfaction et la certitude, pour quelqu’un comme moi qui a beaucoup voyagé, que c’est le plus bel endroit du monde. C’est unique et c’est pour toujours. » Ph.S

 

 

La Co(o)rniche, ouvert toute l’année dès le 19 mai 2021


credit photos : Nicolas Anetson

Inscrivez-vous à notre newsletter