28.04.11 - Articles

"Marie Coquine" - Philippe Starck" - Baccarat

« J’ai vu un très beau lustre de Baccarat. Jusque là, tout est normal ! Puis, il s’est mis à pleuvoir sur le lustre. Etrange… Le lustre, toujours de Baccarat, a ouvert un parapluie, grand et blanc et s’est envolé vers le ciel. J’ai demandé : pourquoi ? Le lustre, déjà loin, m’a crié : Parce que je suis Marie Coquine et qu’avec les rêves tout est possible ». Ph.S 

Inscrivez-vous à notre newsletter